Comment évoluent les prix des métaux avec la crise du coronavirus ?

0
50

La pandémie causée par la maladie de coronavirus Covid-19 a de nombreuses répercussions sur tous les plans, principalement ceux sanitaires, sociaux et économiques. Sur le plan économique qui nous intéresse, cette maladie a constitué un véritable frein à l’activité économique en raison du confinement ainsi que la chute des cours sur le marché boursier. En plus des cours des actions des entreprises ainsi que les cryptomonnaies, les cours des métaux connaissent également des chutes. Dans le but de vous aider à suivre les investissements, voici un focus sur l’évolution des prix des métaux avec la crise de coronavirus qui est essentiellement marquée par des chutes.

La chute historique du cours du cuivre

L'utilisation du cuivre

D’entrée de jeu, il convient de s’intéresser au cuivre puisque ce métal est très utilisé dans l’industrie à l’échelle mondiale. La chute des cours de ce métal à hauteur de 24 % depuis janvier 2020 est la conséquence directe de l’avènement de la crise de coronavirus. Cette chute des cours s’est étalée sur le premier trimestre de 2020. Cela se traduit par l’annonce de la suspension de la vente à la criée du Lonton Metal Exchange, le lundi 23 mars de la même année.

comment créer une société offshore?

C’est un évènement historique puisque la dernière fermeture remonte à la Deuxième Guerre mondiale. La dernière semaine d’activité en présentiel a été marquée par la perte de 12 % de la valeur du métal rouge. Une telle chute de la valeur de ce métal jugé comme thermomètre de l’économie mondiale fait planer le doute d’une récession mondiale pouvant avoir un mauvais impact sur l’industrie.

La chute du cours de l’argent : oui, mais pas au point de s’alarmer ?

L’argent est un métal qui a connu une stabilité relative au cours de ces dernières années. Cependant, en mars 2020, sa valeur a connu une baisse historique autour de 12 dollars l’once. Une telle valorisation est le plus bas niveau enregistré pour l’argent depuis une décennie. Ce métal devrait connaitre cette chute pendant un bon moment d’après un rapport de la société d’analyse financière Refinitiv. Une telle situation désastreuse s’explique par le ralentissement de l’activité économique.

Toutefois, la société d’analyse financière reste optimiste avec une prévision de croissance de la valeur de l’agent à une moyenne de 15,75 dollars l’once. Une telle prévision s’inscrit dans la même logique que le rapport annuel du Silver Institute qui prévoyait également une hausse de la production et le prix de l’argent à une valeur de 18,45 dollars l’once.

La chute des métaux dit « paradis perdus » : palladium et rhodium

Le palladium et le rhodium étaient considérés comme des valeurs refuges en raison du dieselgate et de l’adoption des normes antipollution. En effet, le délaissement des moteurs à Diesel au détriment des moteurs à essence a entrainé une augmentation du prix du palladium et du rhodium. La tendance s’est inversée le 21 mars 2020 avec une chute d’environ 50 % du prix du palladium. Néanmoins, il faut préciser que la chute du rhodium n’est pas forcément liée à la crise du coronavirus. En effet, ce métal réédite la bulle spéculative déjà observée en 2000 et 2010.

Par ailleurs, il faut préciser que le palladium a pu résister parce que les industriels ont tenu à maintenir leurs achats pour ne pas se retrouver à court de marchandise. Toutefois, la généralisation du confinement dans plusieurs pays a eu raison de ce métal en entrainant des liquidations massives. Une fois que la crise sera surmontée, le palladium pourra regagner sa valeur puisque son marché est déficitaire. En effet, pour une consommation de 350 tonnes, l’offre mondiale est de 320 tonnes.

La chute du platine : un métal à fort potentiel

 

Le platine transformé

Métal très utilisé dans le domaine de la bijouterie et l’automobile, le platine est également affecté par la crise du coronavirus. En effet, la baisse observée sur le marché diesel ainsi que le ralentissement économique sont les principales causes de cette baisse de valeur. À titre d’illustration, la vente des voitures en chine a connu une baisse de 80 %, ce qui a affecté la demande de platine. Étant donné que le platine est utilisé dans le pot catalytique, la baisse de sa valeur était inévitable.

En dépit de cette contre-performance, les investisseurs restent optimistes. Une fois la crise passée, le platine devrait se retrouver en meilleure posture puisque les nouvelles normes environnementales font obligation d’utiliser le platine dans le pot catalytique. La mise en œuvre de ses normes dans les pays à grande consommation comme la Chine, l’Inde et l’Union européenne sont des signes positifs.

La courbe en V pour les métaux ferreux

Le minerai de fer est un métal qui subit une baisse relative. En effet, on observe une courbe en V du prix du minerai sans le domaine de la sidérurgie notamment en chine. La courbe a évolué d’un prix de 95 dollars avant le Nouvel An chinois à un prix de 80 dollars pendant les festivités avant de se retrouver à 90 dollars. Cela peut s’expliquer par la résilience des aciéries chinoises qui ont pu maintenir leur dynamisme en dépit de la crise de coronavirus.

Par ailleurs, la crise du coronavirus a favorisé l’émergence de nouveaux acteurs sur le marché comme le Brésil et l’Australie qui se sont positionnés pour satisfaire la demande. Outre le fer, l’évolution des prix de l’acier adopte aussi une courbe en V.

L’or, une valeur refuge malgré tout

Les lingots d'or

L’or est le métal le plus privilégié pour les investissements en périodes de crise puisqu’il est considéré comme une valeur refuge. Bien que cela ait été vérifié au début de la crise, l’or a perdu sa valeur à hauteur de 10 %. Cette plongée a surpris de nombreux analystes puisqu’elle traduit la crainte des investisseurs qui ont voulu vendre l’or dont le prix avait dépassé de seuil des 1 700 dollars. Cependant, les pertes ont été limitées puisque l’or a connu un nouveau rebond.

L’examen de l’évolution des prix des métaux indique que la crise du coronavirus a affecté considérablement le secteur. Toutefois, une telle situation se résorbe grâce à la relance de l’économie. Vous pouvez retrouver les prix des métaux sur financeaz.fr pour suivre l’évolution du marché.