Comment réussir la traduction de ses contenus marketing ?

0
61

Vous avez pour projet de conquérir un nouveau marché ou tout simplement attirer le plus de publics possibles sur votre site ? La traduction de vos contenus constitue un passage obligé. Vous vous rendrez vite compte du volume de texte à traduire et à quel point vous manquez de ressources en interne. En effet, il est rare de trouver un traducteur expérimenté parmi le personnel en interne. C’est pourquoi les entreprises sont nombreuses à externaliser cette mission. Il s’agit d’un métier exigeant qui consiste à reproduire, dans une langue étrangère, la même qualité de contenu que la rédaction initiale. Dans cette rubrique, nous vous recommandons 4 étapes qui vous permettront de réussir la traduction de vos contenus marketing.

Etape 1 : Identifier sa cible

traduction contenu marketing

Pour qu’un client accepte d’acheter un produit, il faut avant toute chose qu’il comprenne la description de celui-ci. Vous aurez effectivement du mal à conquérir de nouveaux clients ou lecteurs si vous n’établissez pas une langue de confiance dans un langage commun. Dans ce cas, vous devez définir les différents pays dans lesquels vous souhaitez exercer. Il faudra aussi déterminer la cible à laquelle vous prévoyez vous adresser.

Pour ce faire, posez-vous les bonnes questions : Qui sont les consommateurs de votre produit à l’étranger ? Quel est leur mode d’achat (par téléphone, en ligne) ? Quels sont les influenceurs et les stars du pays ? Quel est le sport favori du pays ? Est-ce que le marché est concurrentiel, en pleine croissance ou maigre ?

Bref, prenez le temps de connaître le pays et le public cible. En choisissant de traduire vos fiches produit dans la langue maternelle de vos clients, non seulement vous les rassurez, mais aussi, vous les poussez davantage à l’action.

Etape 2 : Choisir vos contenus

Gardez aussi à l’esprit que vous ne pouvez pas procéder à la traduction de l’ensemble de vos contenus. Il vous sera possible de prioriser vos traductions en faisant une étude des personas (profils de l’acheteur type). De cette façon, vous pouvez être sûr de toucher votre audience cible. Ensuite, prenez le temps de sélectionner le type de contenus à traduire avec précaution. Est-ce qu’il s’agit d’emails, de pages web, d’articles, de pages produits ou de bannières publicitaires ? Surtout veillez à exporter tous les contenus, dont les messages d’erreur, les formulaires, les boutons et messages d’action, les articles de blog et e-book.

Etape 3 : Mettre en œuvre un brief de traduction précis

traduction marketing brief

Pour obtenir un rendu de qualité, vous devez décrypter les bonnes pratiques à conserver. Il faudra aussi indiquer des éléments essentiels à votre traducteur. Cela concerne surtout les mots-clés de votre stratégie SEO ainsi que votre tonalité éditoriale. Dans ce cas, n’hésitez pas à questionner le traducteur sur sa pertinence dans le pays visé.

Accordez-lui la possibilité de modérer le contenu. Ainsi, il n’hésitera pas à adapter ce dernier pour qu’il puisse s’accommoder avec les us et coutumes locales. Prenant par exemple le cas de « La Catrina » qui est un événement à travers lequel les Mexicains célèbrent le jour des Morts. Il a lieu de fin octobre à début novembre. Les marques en profitent pour se mettre au diapason. Vous devriez donc en faire un temps fort marketing et faire un bandeau publicitaire pour la Toussaint. Quelque chose que vous n’auriez jamais imaginé faire en France, à cette période de l’année.

Gros plan sur les particularités d’un brief de traduction

Vous allez devoir donner des détails précis dans votre brief. Ils se rapporteront principalement sur votre entreprise, mais aussi sur les raisons qui peuvent vous pousser à vous implanter dans ce pays. Vous devez aussi y indiquer la cible que vous visez. Le traducteur pourra accorder une attention particulière au choix des expressions et des mots grâce à l’étude préalable de votre consommateur-type. Prenant par exemple le cas d’une traduction corporate dans l’industrie. Elle se concentrera surtout sur l’utilisation des bons termes techniques afin d’éviter les non sens. En revanche, une traduction pour une marque de prêt à porter pour les enfants se focalisera sur la traduction des promesses et des accroches marketing. Cela afin de garantir que le message sera aussi accrocheur que dans la langue initiale. 

Etape 4 : Solliciter des traducteurs professionnels

Traduction marketing

Pour obtenir une traduction de qualité, il vous est recommandé de passer par des traducteurs professionnels. Avec des natifs, vous pouvez être sûr que le résultat sera optimal. Parfois, il est essentiel de transformer des accroches marketing afin de les conserver et de vous faire comprendre par votre nouvelle cible. S’il s’agit de campagnes sur l’humour ou sur l’actualité par exemple, votre audience étrangère peut rester insensible à condition qu’il y ait une bonne adaptation.

Si vous ne connaissez pas un bon traducteur bilingue (jamais en vacances ou jamais malade), il est préférable que vous sollicitiez des plateformes. Servant d’intermédiaire, ces dernières recrutent les bons rédacteurs. Elles peuvent aussi vous conseiller sur le choix du traducteur et la création de votre feuille de style. Par ailleurs, il peut vous fournir le cadre d’une bonne relation. Cela inclut un outil de communication, d’échange et de facturation simple. Enfin, vous bénéficiez d’un accompagnement dans le suivi et médiation en cas de problème de rendu.

Les avantages de faire appel à des traducteurs expérimentés

Il s’agit d’une solution à double avantages. En faisant appel à des traducteurs expérimentés, vous pourrez embrasser toutes les subtilités de la langue. En effet, ils sauront traduire un prix dans la bonne devise ou la température extérieure avec la bonne unité. Ils ont aussi cette capacité à savoir ne pas traduire. En effet, ils sont disposés à utiliser de plus en plus d’anglicisme dans les contenus marketing. Cela parce qu’ils reconnaissent certaines expressions qui ne doivent pas être traduits. Ils sauront par exemple que la traduction de « Jean Boyfriend » ne se fait pas en « Jean de mon petit ami ». Les Québécois sont les seuls qui osent traduire le Cloud : en infonuagique… En passant par le service de traduction professionnelle, vous pourrez entrer en relation avec plusieurs centaines de traducteurs qualifiés pour vos besoins en traduction. Ils sauront assurer vos projets ponctuels ou vos prestations sur-mesure.

Nous tenons tout de même à vous rappeler que la traduction automatique est à bannir si vous tenez à la qualité de vos contenus marketing. Evitez donc d’utiliser Google Traduction. En effet, la qualité d’une traduction dépend avant tout de sa capacité à prendre en compte l’histoire, le contexte, le vocabulaire spécifique, la langue ou les figures de style. Alors qu’avec une traduction mot à mot cette complexité n’est pas prise en charge. Cependant, vous pouvez utiliser des extensions dans votre CMS directement comme WPML pour WordPress pour les traductions « à la chaîne ». Matecat est âr contre une excellente option à envisager pour des documents occasionnels. Il offre effectivement des traductions de bonne qualité. 

Bref, les enjeux de la traduction sont de taille surtout si vous ciblez un public étranger. Dans ce cas, il est très important que vous conserviez le caractère de votre marque, veilliez à la fiabilité de vos contenus techniques et touchiez la bonne cible avec le bon message. Confier une telle mission à des professionnels vous fera bénéficier du meilleur accompagnement.   

Article précédentClé 4G sans abonnement : que choisir ?
Article suivantQuel est l’intérêt d’avoir un site WordPress fait sur mesure ?