Quid du plan de financement initial

0
80

Si vous projetez de vous lancer dans la création d’une entreprise, un plan de financement initial sera à établir. C’est un document qui entre dans le cadre de vos prévisions financières. Cette pièce comptable vous sera également d’une grande utilité dans l’analyse de la viabilité de votre projet ainsi que dans le cadre de la recherche d’investisseurs. Cet article met l’accent sur les essentiels à savoir sur le plan de financement initial. Vous y trouverez aussi quelques conseils pour vous accompagner dans sa rédaction.

Qu’est-ce qu’un plan de financement initial ?

Un plan de financement initial est un document qui décrit comment une entreprise va financer ses activités et son développement au cours de ses premières années. Cela peut être un apport en capital des associés, un emprunt auprès des organismes de financement tel que les banques, etc.

Le plan de financement initial doit décrire de manière claire et concise les objectifs financiers de l’entreprise, son modèle d’affaires, son plan de développement et les risques associés au projet.

En général, ce type de plan est rédigé par les fondateurs de l’entreprise et présenté aux investisseurs potentiels pour tenter d’obtenir des financements. Il se présente sous forme de tableau et spécifie les besoins pour le démarrage des activités et les ressources financières.

Les besoins pour le démarrage du projet :

Les besoins évoqués concernent tous les frais nécessaires au démarrage de l’activité de l’entreprise. À noter qu’ils peuvent être variés en fonction du domaine que l’on souhaite exercer. Mais dans la généralité des cas, ce sont les investissements à faire sur le matériel nécessaire au démarrage, les frais d’établissement, les besoins en fond de roulement, les imprévus, etc. Pour un vendeur qui veut se lancer dans l’e-commerce, par exemple, cela peut être une création de site web.

Les ressources financières :

Elles concernent tous les moyens à disposition pour financer le démarrage de l’activité. Les ressources peuvent être de différentes natures (les emprunts à court / à moyen / sur le long terme, les subventions, les dons, les prêts d’honneur, etc.). Les apports en capital social et les apports en compte courant d’associé font aussi partie des ressources de démarrage.

Pourquoi est-il nécessaire d’établir ce document ?

creation entreprise

Le plan de financement initial est un document essentiel, quelles que soient la taille de l’entreprise à lancer et son activité. Il permet de voir la cohérence entre les besoins et les ressources financières pour le démarrage du projet, de déterminer les moyens dont l’entreprise dispose pour financer son activité et ses investissements.

Avec ce dossier, vous pouvez évaluer le coût de votre projet, d’identifier le montant de financement à demander auprès des investisseurs, du prêt à faire auprès de la banque et également le montant de l’investissement sur capital. Ce document est aussi utile pour établir le budget prévisionnel de l’entreprise et suivre l’évolution de sa situation financière.

Il est important de noter que le plan de financement initial n’est pas un document figé ; il peut être modifié en fonction de l’évolution du projet ou de la situation financière de l’entreprise.

De ce fait, il est rédigé bien avant le lancement de l’activité en question puisqu’il servira de feuille de route pour les futurs investisseurs. Cela aidera aussi au processus de prise de décision quant à l’endroit où investir les fonds si des fonds supplémentaires deviennent disponibles.

Comment établir un plan de financement initial ?

Financer projet

Comme nous l’avons déjà souligné, un plan de financement initial se compose de deux éléments : les besoins et les ressources pour financer le démarrage du projet. Maintenant, en procédant étape par étape, voici les quelques étapes à suivre pour élaborer votre document comptable.

Le recensement des besoins nécessaires au démarrage du projet

La première tâche consiste à effectuer le recensement de tous les besoins nécessaires au démarrage de l’activité. Ils sont constitués notamment par les deux éléments suivants :

  • L’investissement à faire pour la création de l’activité. Il concerne notamment l’achat des matériaux et d’outillage, des moyens de transports, l’acquisition de terrain ou de bâtiment en prenant en compte les travaux de rénovation ou d’aménagement de ce dernier. Il y a aussi l’achat de licence, de droit au bail, de fonds de commerce, etc. Sur ce point, il faut tenir compte des TVA appliquées sur les matériaux achetés.
  • Le besoin en fond de roulement ou, plus couramment, le BFR qui va être généré par le démarrage de l’activité en question. Autrement dit, c’est l’argent dont l’entreprise aura besoin pour financer son exploitation sur le long terme. De ce fait, il est capital de maîtriser le décalage entre les recettes et les dépenses pour éviter les difficultés et garantir la vie de l’entreprise.

Déterminer les apports de financement en interne

Il est question ici d’identifier toutes les solutions de financement en interne que vous avez en main. En fait, prévoir ces ressources financières est indispensable pour faire face à l’ensemble des besoins initiaux et au besoin en fonds de roulement prévisionnel. Dans ce contexte, il y en a trois types :

  • les apports numéraires en provenances des actionnaires et des partenaires en échanges d’un titre de la société
  • les apports en nature qui peuvent être des biens matériels comme un ordinateur, un bien immobilier ou encore un véhicule
  • les apports en compte courant d’associé, un autre moyen pour eux (actionnaire et partenaire) d’accorder un prêt pour le lancement d’une activité.

Recherche de financement externes

Cette étape est envisageable dans la mesure où les ressources propres sont insuffisantes pour le lancement du projet. Dans cette optique, vous avez la possibilité de vous tourner auprès des banques ou des organismes de financement pour faire un emprunt. Vous avez également l’option crowdfunding ou l’appel à financement participatif.

Cependant, il n’est pas très recommandé de mettre dans votre plan de financement initial des ressources financières dont vous n’êtes pas encore certain de disposer. Cela, pour ne pas nuire à l’image de votre projet auprès de vos potentiels investisseurs. L’idéal serait d’attendre d’avoir l’accord de prêt et de mettre à jour, par la suite, le plan de financement initial.

Étudier l’équilibre et la cohérence du plan de financement initial

Se lancer sans avoir analysé l’équilibre et la cohérence de votre plan de financement initial est une erreur à ne surtout pas faire. La réussite du lancement  de votre projet d’entreprise est aux dépens de votre capacité à assurer la continuité des activités. Seules, les ressources à votre disposition vont déterminer si le solde de plan de financement initial sera négatif, à l’équilibre ou positif.

Solde de financement dans le négatif :

Cela signifie que le total des besoins est nettement supérieur au total des ressources à disposition. Ce qui doit vous mener à retravailler en cherchant de nouvelles sources de financement pour combler les lacunes.

Solde de financement à l’équilibre :

Votre solde est à l’équilibre si le montant total des besoins pour le démarrage est couvert par le montant total des ressources, mais sans aucune marge de sécurité.

Solde de financement positif :

Le montant de la ressource est considérablement supérieur au coût total des besoins pour le démarrage. C’est-à -dire que vous disposez d’une marge de sécurité pour couvrir les éventuels imprévus.

Pour conclure, rédiger un plan de financement initial est utile à bien des égards. Non seulement il permet d’évaluer le coût de votre projet, il peut servir de pièce pour convaincre les investisseurs.  Dans la mesure du possible, il est toujours plus judicieux d’avoir une marge de manœuvre pour se couvrir en cas d’éventuels imprévus. De ce fait, il vaut mieux s’assurer d’avoir toutes les ressources avant de se lancer. Par ailleurs, se faire accompagner dans l’établissement de votre plan de financement initial par expert est une alternative plus que raisonnable pour bénéficier de conseils d’experts.

Article précédentComment ouvrir Amen Web mail et envoyer des e-mails ?
Article suivantGoogle keyword planner : quelle utilisation ?