Comment va évoluer le marché des cryptos avec la crise du covid-19 ?

0
209

Les cryptomonnaies sont des monnaies non régulées par une banque centrale et qui sont émises de pair à pair. Reposant sur le principe de la cryptographie, ce sont des monnaies numériques qui n’ont pas de support physique. Tout comme les autres devises classiques, il est possible de faire des transactions sur le marché financier à propos de la valeur des cryptomonnaies. En raison de cela, la crise du covid-19 a également eu des répercussions sur le marché des cryptos. Le présent article vous renseigne sur l’évolution du marché avec cette crise sanitaire sans précédent.

L’inévitable baisse des cours des cryptomonnaies

Les cryptos sur le marché financier

De nombreux experts et analystes avaient estimé que la crise de coronavirus représenterait un tremplin pour l’augmentation de la valeur des cryptomonnaies. En effet, ce type de monnaie virtuelle avait été principalement pensé pour des périodes de crise. Cependant, cette pandémie n’a pas épargné les cryptomonnaies ont perdu de leur valeur durablement.

La baisse du cours des cryptomonnaie peut s’apprécier par rapport à la plus populaire et la plus valorisée de ces monnaies : le bitcoin. À la fin février, son prix a chuté à hauteur de 18 % soit de 9300 euros à 7600 euros. À la période de mi-mars, le bitcoin avait perdu la moitié de sa valeur en raison de la croissance de l’offre des vendeurs. Même si cette cryptomonnaie a pu rebondir quelques jours après, elle peine à atteindre sa valeur précédente.

La baisse des cours peut s’expliquer par le besoin de liquidité de la part des investisseurs. Aussi, il faut préciser que le marché du bitcoin est animé par des investisseurs de détail qui ont pour réflexe de vendre quand les cours baissent. Cela s’explique l’augmentation des volumes de transactions en cette période. Pour mieux comprendre l’évolution des prix, veuillez consulter cette analyse bien détaillée.

L’annulation de grands événements de la cryptosphère

Les acteurs du secteur de la cryptomonnaie constituent un écosystème qui se réunit régulièrement lors des événements. Ce sont des occasions de discuter des thématiques et planifier les développements du secteur. Cependant, le besoin de limitation de la propagation coronavirus a conduit à l’interdiction des rassemblements et l’adoption du confinement. Ainsi, de nombreux événements comme le Paris Blockchain Week Summit ont été reportés. À l’étranger, le token 2019 qui devait avoir lieu à Hong Kong est reporté en octobre.

Une telle perturbation dans la tenue des événements représente un frein au marché des cryptomonnaies puisque de nombreuses entreprises auront du mal à faire connaitre leurs produits. Les dépenses engagées dans la communication sur ces événements reportés représentent également un manque à gagner.

La perturbation du minage de cryptos

Les mines de cryptomonnaies

Le minage de cryptomonnaie est une opération qui consiste à valider une transaction sur un réseau blockchain via une «Proof of Work ». Ce marché est très affecté puisque les fermes ont dû arrêter leur production. Les ouvriers sont confinés chez eux, ce qui entraine une baisse de production et un allongement des délais de livraison. Aussi, l’approvisionnement en équipements essentiels est limité en raison de la fermeture des centres de production et des frontières. Cependant, tout n’est pas perdu puisque les grands fabricants chinois ont annoncé la reprise des exportations. Il ne reste qu’à espérer qu’ils retrouveront leur capacité de production initiale.

Par ailleurs, le halving qui s’est produit récemment était déterminant pour le minage. En effet, elle a influencé la taille de la réponse qui a été abaissée à 6,25 bitcoins par bloc validé. Le cours du bitcoin aurait dû couvrir les couts de production des mineurs. Mais, étant donné que le cours du bitcoin est en baisse depuis le halving du 11 mai, de nombreux mineurs risquent de délaisser le minage si la situation perdure.

L’avènement « suspecte » de nouvelles cryptomonnaies

En dépit de l’incertitude qui en résulte, la crise de coronavirus représente également une bonne opportunité pour le développement de nouvelles cryptomonnaies. Le CoronaCoin (nCoV) est le concept qui nous intéresse particulièrement. Il s’agit d’une cryptomonnaie dont le prix est influencé par le nombre de décès liés au coronavirus. C’est une monnaie qui interpelle la morale et l’éthique puisque la cryptomonnaie prend de la valeur proportionnellement au nombre de victimes.

Mais, il faut préciser que les promoteurs du nCoV promettent de faire don de 20 % des jetons à la Croix Rouge. En tout état de cause, les investisseurs doivent rester sur leurs gardes, car cette crise favorise l’émergence des monnaies potentiellement douteuse et frauduleuse.

Le choc financier du coronavirus : moteur de la croissance des cryptos ?

La baisse des cours liée au coronavirus

Selon divers experts de la cryptosphère comme Max Keizer, journaliste et trader, la pandémie de coronavirus causera un choc financier qui s’inscrira dans le prolongement de la crise de 2008. Lorsque cette crise éclatera, les cryptomonnaies avec le Bitcoin en tête bénéficieront d’une meilleure valorisation et d’un usage plus étendu. D’après cet expert, le Bitcoin pourra atteindre un prix de 100 000 dollars. Ainsi, le coronavirus représenterait donc le meilleur tremplin pour une grande croissance des cryptomonnaies.