Black Market envisage d’entrer en bourse.

0
449

Back Market ou Jung S.A.S, la start-up française spécialisée dans la revente de reconditionnés, gagne de plus en plus en échelons. Il faut dire qu’après avoir hacké le géant à la pomme, sa notoriété ne cesse de croitre. Avec une forte croissance rapide de ses revenus, depuis ses débuts, la firme envisage maintenant une entrée dans le monde de la bourse dès le début de 2023. Bien que l’annonce ne soit pas encore officielle, les dirigeants se seraient entretenus avec quelques investisseurs dans le but de financer ce projet.

Back Market en quelques mots

back market

Fondée en 2014, Back Market est une place de marché française en ligne qui s’est spécialisée dans la revente de matériels reconditionnés. Comme les téléphones de toute marque (iPhone, Huawei, Samsung, Redmi, etc.), en passant par les ordinateurs portables (MacBook, Asus, HP, etc.) et les consoles de jeux, téléviseurs, produits électroménagers, etc. Mise à disposition par Jung S.A.S, elle joue le rôle d’intermédiaire entre les acheteurs et vendeurs de matériels reconditionnés.

Dans son activité, la société e-commerce Back Market permet aux consommateurs d’acheter des produits reconditionnés certifiés, mis en vente par les professionnels qualifiés de ce milieu. Elle permet aussi, aux particuliers et aux professionnels, la vente de produits usagés. Les spécialistes reconditionneurs pourront ainsi les acheter et le remettre en état neuf avant de le revendre sur la plateforme de Back Market.

Toutefois, il faut noter que tous les professionnels reconditionneur de produits high-tech référencés sur Back Market et qui vendent leurs produits doivent respecter des conditions strictes avant de pouvoir mettre en vente leur produit. Ces conditions, exigées par la firme d’e-commerce, concernent, notamment, les standards de qualités que doit avoir un produit high-tech reconditionné.

Back Market : une histoire de succès lié à l’apparition des produits reconditionnés

back market

Sur le marché, à une époque, deux catégories de produits dominaient le monde des appareils high-tech, celui des nouveaux et celui des occasions. Mais ils avaient chacun un handicap aux yeux des consommateurs. Si les nouveaux appareils paraissent souvent inaccessibles en termes de coût pour la majorité des consommateurs, celui des occasions est trop douteux en termes de qualité.

Au fil des années, un nouveau genre a fait surface, les appareils reconditionnés, des équipements recyclés à qui on a attribué une seconde vie. Bien que ces derniers commencent peu à peu à attirer les consommateurs, ils ne sont encore pas assez valorisés.

Thibaud Hug de Larauze, se rendant compte de ce que pourraient être les produits reconditionnés sur le marché, s’est associé à Quentin Le Brouster et Vianney Vaute, pour fonder Back Market. La société a établi son siège à Paris en novembre 2014. Elle joue le rôle d’intermédiaire entre consommateur et des revendeurs de produits reconditionnés certifiés. Back Market tend pour objectif de démocratiser l’achat d’appareil reconditionné et de lutter contre l’obsolescence programmée. Le tout, dans une démarche écologique.

Back Market, un succès exponentiel

back market licorne

Depuis ses débuts en 2014, la société spécialisée dans les appareils reconditionnés, basée à Paris, ne cesse d’accroître ces chiffres. Elle tend à s’élargir sur la scène internationale.

La start-up française qui explose à l’international

Jusqu’à maintenant, Back Market signale une présence dans 13 pays du continent européen. Plus précisément : la France, l’Espagne, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, l’Italie, le Portugal, la Grèce, la Slovaquie, la Finlande, l’Autriche, le Pays-Bas, la Belgique et l’Irlande. Mais elle a déjà entamé les étapes pour viser le marché international, notamment avec le fond levé en 2018 pour viser les États-Unis. La société est aujourd’hui accessible sur trois des cinq continents : l’Europe, l’Amérique avec les États-Unis et l’Asie avec le Japon.

Les chiffres ne mentent pas

La société Back Market est déjà présente à l’international et a généré plus de 95 millions d’euros de volume d’affaires en 2017. Et pour encore assurer sa croissance, la société spécialisée dans la vente de reconditionnés enchaîne les collectes de fonds.

En 2018, par exemple, Back Market a levé un fond de plus de 40 millions d’euros en vue de s’attaquer au marché des Etats-Unis. Si la crise générée par la Covid-19 a entraîné des pertes pour d’innombrables entreprises, Back Market s’en est sorti plus que gagnant. La société a vu ses chiffres doublés.

En 2020, elle a réussi un levé de 110 millions d’euros et en 2021, un montant s’élevant à 276 millions d’euros pour élargir un peu plus sa présence dans le monde. Le levé de fond dernier en date a été fait vers le début de cette année, pour un montant avoisinant les 450 millions d’euros. Une action entreprise sans doute pour financer leur éventuelle entrée dans le monde de la bourse.

L’entreprise Back Market figure aujourd’hui parmi les 36 start-ups sélectionnées cette année au French Tech Next 40/120. Le label créé en 2019 par l’État français pour soutenir et promouvoir les jeunes entreprises françaises. Back Market est maintenant valorisé à hauteur de 5,1 millions d’euros et est considérée comme la licorne la plus valorisée de France.

Article précédentPlaceit, un outil design bluffant
Article suivantPourquoi utiliser le social selling dans votre stratégie commerciale ?