Quels sont les enjeux de la digitalisation d’une agence immobilière ?

0
602

Numérique et immobilier, il y a une dizaine d’années, cette association ne paraissait pas si évidente. Le secteur immobilier étant perçu comme quelque chose de peu moderne, figé, et très en retard dans l’adoption de nouveaux procédés. De nos jours, les secteurs du numérique et de l’immobilier vont de pair. L’arrivée des nouvelles technologies dans le secteur immobilier pousse les acteurs actuels à repenser leurs offres et leur commercialisation immobilière. Les utilisateurs du secteur sont demandeurs d’innovation et de nouvelles fonctionnalités.

Concrètement, la digitalisation d’agence immobilière nécessite l’adoption d’outils technologiques qui vont bouleverser les processus et les usages actuels. Aujourd’hui, 90 % des recherches de logement commencent d’abord en ligne. Des plateformes permettent aux particuliers de mettre leur logement sur le marché sans passer par un agent immobilier.

Digitalisation de l’immobilier et immobilier numérique, comment les différencier ?

Digitalisation immobilière

Avant toute chose, il est important de faire la différence entre l’immobilier numérique qui tend à se developper avec le Metavers et la digitalisation immobilière dont les enjeux seront détaillés un peu plus bas.

La propriété numérique, kesako ?

Depuis quelques temps, on entend très souvent parler de l’immobilier numérique en vente sur le Metavers. D’ailleurs, en juste une semaine, plus de 100 millions de dollars de biens immobiliers numériques ont été acheté. Le prix des propriétés virtuelles ne cessent d’ailleurs de grimper en flêche depuis l’annonce de Facebook de faire du Metavers leur principal grand projet.

L’immobilier numérique est tout ce que vous voyez en ligne et qui correspond à l’immobilier. Un terme plus technique est la propriété virtuelle. Ainsi, tous les sites Web, noms de domaine et URL sont des formes d’actifs numériques et, comme la plupart des actifs, ils valent de l’argent. Le moment est peut-être venu d’acheter votre premier actif numérique.

Tout comme l’immobilier traditionnel, ces propriétés peuvent être achetées et vendues sur le marché. Pensez aux géants des médias sociaux, comme Youtube, Twitter, Facebook, Instagram et plus récemment Clubhouse : ce sont les propriétaires de l’avenir. Pour de nombreuses applications de médias sociaux, les propriétaires sont payés lorsque les utilisateurs achètent des publicités (par exemple, des publicités Facebook) ou paient pour améliorer leur profil. Le propriétaire reçoit un revenu passif et, contrairement aux propriétaires traditionnels, les propriétaires numériques n’ont pas à réparer les robinets qui fuient.

Bien qu’il existe certaines différences, il existe également de nombreuses similitudes. Tout comme pour l’immobilier physique, les propriétaires fonciers numériques disposent de l’un des outils les plus essentiels pour gagner le jeu de la richesse : la propriété.

La digitalisation immobilière en quelques mots

Le secteur de l’immobilier a longtemps resisté à l’appel de la revolution digitale. Et pourtant, poussé par une demande des clients de plus en plus « connectés », et surtout avec  la crise du coronavirus, l’immobilier ne peut se passer du digital pour son futur.

Avec la digitalisation de l’immobilier est né le PropTech pour « Property Technology ». Il englobe

  • les solutions de dématerialisation immobilière comme la signature electronique ou encore l’utilisation du cloud pour le stockage des dossiers,
  • les logiciels de transation et de prospection tels que l’emailing,
  • les supports virtuels tels que la visite virtuelle, les visio-visites ou les plateformes immobilières. Ces derniers ont été d’une grande aide pour les professionnels de l’immobilier durant les confinements liés aux crises du Covid.

D’ailleurs nombreux sont les agents immobiliers, les gestionnaires et les promoteurs immobilier qui ne jurent que par ses outils pour l’optimisation de leurs processus de vente.

Quelles sont les conséquences de la revolution numérique dans la firme immobilière ?

digital immobilier

La digitalisation de l’immobilier a eu plusieurs impacts pour le secteur :

  • L’arrivée de nouveaux acteurs
  • La création de nouveaux usages
  • Le processus change des acteurs historiques de la filière.

L’arrivée de nouveaux acteurs

L’arrivée des nouvelles technologies de la PropTech a permis l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché. De nombreuses start-up technologiques ont créé des outils pour réduire la douleur du secteur immobilier : visites virtuelles d’appartements, digitalisation des ventes, personnalisation des logements, avis clients en ligne, résidences collaboratives, mutualisation des espaces communs, etc. Ces solutions sont principalement commercialisées aux professionnels de l’immobilier, mais conçues pour les utilisateurs finaux du logement, c’est-à-dire les particuliers.

Pour les agences immobilières, les nouvelles technologies permettent de booster la productivité, de simplifier les processus, mais aussi de leur permettre de se recentrer sur les hommes et sur les attentes des futurs acquéreurs. Plus que jamais les attentes des usagers en termes d’offre et d’accompagnement dans la recherche de logement sont importantes.

Ces agences immobilières ont pu apporter des solutions et réduire les points douloureux là où les acteurs historiques ne l’ont pas fait. Ces solutions sont nées d’observations. C’est en pensant du point de vue du client que l’on arrive à se rendre compte des problèmes et donc à pouvoir proposer des solutions.

La création de nouveaux usages

Pour les professionnels de l’immobilier, les enjeux de la digitalisations du secteur immobilier sont d’adopter de nouveaux process et/ou de nouveaux usages qui permettent d’augmenter l’activité par la création d’une réelle valeur ajoutée à leurs offres. Il ne faut pas tomber dans le piège d’adopter des processus digitaux sans but et sans en attendre de réels bénéfices. Il faut être capable d’avoir le recul nécessaire pour identifier le « pain de douleur » de son activité et de ses clients, qui peut être corrigé par l’adoption de solutions digitales.

Les nouveaux usages de la digitalisation du secteur immobilier sont nombreux :

  • rechercher un bien immobilier en ligne,
  • visiter le bien en réalité virtuelle,
  • digitaliser la vente du bien,
  • gérer son bien à distance, etc.

La digitalisation des activités d’une agence immobilière doit avant tout apporter une réelle valeur ajoutée, que ce soit pour les professionnels, les particuliers ou les clients finaux. Gain de temps, performances accrues, projection facilitée, meilleure expérience utilisateur, etc.

Concernant les promoteurs et commerçants de biens immobiliers, l’adoption et la généralisation de la visite virtuelle répondent à une réelle difficulté pour les professionnels et pour les futurs acquéreurs. La visite virtuelle fait gagner un temps considérable au professionnel mais également à l’acquereur, qui n’ont pas à se déplacer pour faire visiter physiquement le bien. Elle permet une réelle projection dans le logement avec la prise en compte de tous les éléments.

Le changement de process des acteurs historiques du secteur

La digitalisation immobilière a créé de nouveaux usages, mais a également modifié les process des acteurs actuels du secteur. Aujourd’hui, la commercialisation d’un bien immobilier se fait d’abord sur internet, dans 90 % des cas. Les acteurs actuels du secteur ont dû s’adapter aux évolutions du marché :

  • adopter de nouveaux process,
  • se former aux nouvelles technologies,
  • revoir leurs offres et leur commercialisation immobilière.

La révolution numérique de l’immobilier, majoritairement portée par les start-up, a incité les acteurs à emboîter le pas.

L’immobilier, longtemps critiqué pour sa lenteur et sa rigidité, se digitalise. A cause de son importance et de ses spécificités, la transformation à la digitalisation semble plus longue et plus difficile que pour d’autres domaines. Pourtant, les acteurs, anciens ou nouveaux du secteur immobilier, ont eu une réelle prise de conscience. Ils se sont mobilisés pour repenser le marché et ses utilités, à travers l’usage du numérique et des nouvelles technologies.

Quelles sont les principales prestations des agences immobilières digitalisées ?

Visite Virtuelle immobilier

Les solutions numériques telles que l’appariement automatisé des appartements, les visites virtuelles à domicile, les portails de locataires, la gestion de sites et les solutions sans contact pour les prêts immobiliers, les paiements et les services d’assurance changent la façon dont l’immobilier est acheté, vendu, loué et géré.

Vendre une propriété

L’imagerie de la maison est l’un des aspects les plus cruciaux de la publicité pour une propriété à louer ou à vendre. Créer un portefeuille flatteur avec des images ne montre pas seulement la propriété, mais aussi la vente. En utilisant la digitalisation, les entreprises peuvent étiqueter et classer les photos en quelques secondes, créant ainsi une bibliothèque d’images numériques. Les agences immobilières peuvent facilement utiliser ces balises pour classer les photographies par type de pièce, caractéristique, style extérieur ou toute autre catégorie de leur choix.

Une introduction récente de ces technologies est l’utilisation de visites de maison en réalité virtuelle. De cette façon, les acheteurs peuvent faire l’expérience d’une visite complète de la propriété, sans avoir à être réellement présents à la propriété. Surtout pendant la pandémie mondiale de COVID-19, cela s’est avéré être une solution utile pour les vendeurs et les investisseurs dans la pierre.

Acheter une propriété

Pour les personnes qui recherchent actuellement une nouvelle maison, il existe un nombre croissant de solutions numériques qui simplifient considérablement le processus de recherche de propriétés adaptées à leurs besoins et à leurs souhaits. En effet, le boom de la PropTech tend à faciliter de plus en plus l’expérience client dans l’immobilier. Ces applications consistent souvent en un marché à deux faces :

  • les vendeurs peuvent facilement télécharger leur propriété à vendre
  • les acheteurs peuvent faire défiler efficacement les propriétés en fonction de leurs préférences.

Un autre élément technologique notable pour les acheteurs de maison est les calculateurs hypothécaires, qui offrent souvent également la possibilité d’entrer en contact avec les fournisseurs de prêts hypothécaires. Ces applications tout-en-un deviennent de plus en plus populaires dans le secteur immobilier, transformant le processus de recherche et d’achat d’une maison en un jeu d’enfant.

Contrats immobiliers

Outre les solutions numériques pour la recherche de biens, il y a une augmentation spectaculaire de l’utilisation de contrats intelligents pour la signature de contrats de location et d’achat. Les contrats intelligents sont utilisés pour enregistrer les termes des contrats et signer digitalement les contrats sans l’interférence d’un intermédiaire, fonctionnant sur la technologie blockchain.

Les contrats intelligents éliminent le besoin de vérifications bancaires et d’autres intermédiaires dans le secteur immobilier. Étant donné que le secteur immobilier implique de grandes quantités de transactions importantes, les contrats intelligents sont utiles pour améliorer la vitesse des transactions, protéger contre la fraude et réduire les coûts globaux.

Gestion de la propriété

Pour les personnes déjà en possession d’un bien se multiplient les solutions qui simplifient la gestion de votre propriété. Les tableaux de bord de données centralisés vous permettent d’obtenir des informations sur les données de votre propriété, telles que la consommation de gaz, d’eau, de chauffage et d’énergie. Souvent, ces bases de données centralisées sont conçues pour fonctionner avec des appareils intelligents.

L’Internet des objets (IdO) est une technologie qui permet un système d’appareils informatiques interconnectés intégrés dans des appareils ménagers. La maintenance prédictive, l’efficacité énergétique et un mode de vie pratique ne sont que quelques-uns des avantages que l’IdO peut apporter au secteur immobilier. L’IdO est utilisé pour augmenter la valeur des propriétés à l’aide d’appareils domestiques intelligents dotés de capteurs intégrés, tels que des systèmes d’éclairage automatisés ou d’aspirateurs robotiques. Tous ces appareils et systèmes sont centralisés dans un seul tableau de bord, souvent disponible sous forme d’application pour smartphone, afin que vous puissiez contrôler votre propriété depuis n’importe quel endroit avec une connexion Internet.

 

Article précédentLes stickers : une idée pertinente pour personnaliser une voiture commerciale
Article suivantStratégie pour le contenu web vs stratégie pour les réseaux sociaux