Watch : Facebook lance un nouveau service

0
581

Les tentatives de Facebook pour regagner le cœur de son public n’ont pas fini de faire parler. Le dernier en date, sobrement baptisé « watch », est un service dédié aux contenus vidéo, accessible dans le monde entier.

Un service testé aux États-Unis

Le nouveau Watch de Facebook n’est pas vraiment ce que l’on peut appeler une nouveauté. En effet, le service a d’abord été lancé aux États-Unis, il y a de cela un an. Cette nouvelle intégration au réseau préféré des Français propose aux utilisateurs de proposer leurs contenus vidéo. Et comme sur les réseaux concurrents, Watch reprend le principe des capsules. Elle l’adapte cependant à sa nouvelle identité, en offrant un classement par thème. Le principe est fait pour privilégier les interactions entre les internautes. Le service propose ainsi de sauvegarder les contenus qui vous sont soumis, et d’échanger vos propres éléments vidéo avec ceux de vos contacts. Pensé pour permettre à chacun de réagir, partager et communiquer, Watch cherche à mettre en avant une nouvelle forme d’échanges entre les internautes. Le principe semble simple, et se veut accessible au plus grand nombre.

Pour les éditeurs, cette nouveauté ne va pas sans des avantages financiers plus ou moins intéressants. Il est en effet possible de monétiser ses créations vidéo, grâce à un large panel d’outils. Ces derniers seraient permanents, et permettent une certaine personnalisation des contenus à proposer. Cette personnalisation concerne notamment la possibilité de placer une, ou plusieurs publicités sur les vidéos mis en ligne.

Bénéficiant d’une certaine popularité aux États-Unis, Watch voudrait gagner la même réputation sur le reste du monde. Le prototype, qui est uniquement disponible sur mobile, ne fait pourtant pas l’unanimité. Dès son lancement aux USA, le produit a cumulé des avis divergents. Les remarques négatives sont loin d’inciter à l’adopter. Notons que le service n’est pas sans rappeler ce qu’il se fait sur les différents réseaux de contenus vidéo, et qu’il est loin d’emballer les usagers. Accusé de copier vulgairement l’identité de Youtube, le service ne fait pas que des adeptes. Déjà doté d’un espace vidéo assez peu exploité, Facebook semble vouloir faire de la concurrence aux autres réseaux sociaux, dont les fréquentations ont largement grimpé depuis le désaveu général de Facebook.

Un concurrent pour les plateformes vidéo tous formats confondus ?

La toile ne se cache pas de dénigrer un service que beaucoup jugent superflu. Pour Facebook, les démarches sont pourtant entreprises avec le plus grand sérieux. Le réseau social ne semble pas craindre les critiques, et se voit déjà concurrencer les sites de séries et de VOD. Plus étonnant encore : il affirme vouloir devenir la nouvelle alternative à la traditionnelle télévision.

Il reste auourd’hui à voir si la tentative de diversification peut porter ses fruits en dehors des frontières américaines. L’approche reste pourtant saluée par ses adeptes, qui trouvent là une « initiative pratique » à mettre en avant. Il semble pourtant que les capacités de Watch à proposer un service intéressant soient largement mises en doute.