USA-UE : des taxes punitives américaines bientôt appliquées sur des produits européens

0
661

Après que les USA aient appliquées des hausses de taxes douanières sur l’aluminium et l’acier en provenance des pays européens, c’est au tour d’une liste de produits de l’UE faisant 14 pages qui vont être prochainement surtaxés. Cette mesure entre dans le cadre du conflit que les deux grandes puissances se livrent au niveau de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce), s’accusant réciproquement de verser des subventions illégales à leurs entreprises de l’aéronautique Airbus et Boeing.

L’USTR, le service américain du commerce a déjà menacé l’UE d’appliquer des hausses de tarifs douaniers contre les avions d’Airbus si les pratiques de ces aides déloyales n’étaient pas stoppées.

Les tarifs douaniers américains sur de nombreux produits européens vont être relevés

Depuis 2004, les USA et l’UE ont engagé une querelle au niveau de l’OMC, autour des subventions octroyées aux entreprises du secteur de l’aéronautique. Récemment, l’organisme a statué en faveur des Etats-Unis et a déclaré que les aides publiques données par l’UE à Airbus avaient nui à Boeing. Sur la base de cette décision, les USA ont ainsi obtenu le droit de récupérer le montant des préjudices subies par Boeing grâce à des hausses de tarifs douaniers sur des produits européens.

Des milliards de taxes américaines menacent le secteur aéronautique européen

L’OMC a jugé le cas opposant Washington et Bruxelles dans le cadre de l’affaire Boeing-Airbus. Cette affaire a été la plus longue qui a été jugée par l’organisme international, avec plus de 14 ans de mise en arbitrage. Récemment, elle a statué que les subventions de l’UE à l’égard d’Airbus ont en effet pénalisé l’entreprise américaine Boeing.

Robert Lighthizer a réalisé un communiqué dans lequel il estime que ces manques à gagner s’élèvent autour de 11 milliards de dollars par an pour l’entreprise et l’Etat. Il souligne également que l’OMC a déjà déclaré plusieurs fois l’inégalité des subventions de l’UE versées à Airbus. Pour récupérer ce déficit, le représentant du Commerce américain avait annoncé la prochaine application de nouveaux droits de douanes sur des produits européens, dont la liste est publiée sur le site de l’USTR.

Parmi les nombreux produits qui y sont recensés, les hausses des taxes visent particulièrement des produits du secteur aéronautique, dont des aéronefs pesant plus de 15 tonnes, des pièces détachées de Boeing et des hélicoptères produits en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Espagne.

Une grande partie des produits européens bientôt surtaxée par Trump

La liste dévoilée par l’USTR inclut aussi des produits alimentaires, comme le fromage, le vin, le saumon, l’huile d’olive et les fruits, ainsi que des articles vestimentaires, des voitures, des motos et bien d’autres marchandises produites par les pays européens. Cette liste couvre une valeur d’exportation européenne de 21 milliards USD. Elle a été dressée, afin que les USA puissent collecter des taxes permettant de couvrir les pertes estimées. Selon l’USTR, les subventions à Airbus sont notamment à l’origine de 300 avions Boeing invendus et de la perte de nombreuses parts de marché de l’entreprise au niveau du commerce international.

Dans le cadre de sa décision, l’OMC a autorisé Washington à percevoir près de 10 milliards USD de taxes, soit près de 8 milliards d’euros. Les USA pourront librement choisir les produits à taxer et les montants des taux qui seront appliqués sur la base de la liste qu’ils ont préalablement mis en place. Donald Trump avait d’ailleurs déjà menacé de taxes supplémentaires les produits français en réponse à la taxe sur les GAFA. Il avait également de nombreuses fois critiqué les tarifs trop élevés appliqués par l’UE à l’encontre des produits américains.

Des taxes supplémentaires sur les produits européens, de nouvelles tensions géopolitiques en vue

Au printemps dernier, les importations sur l’acier européen avaient déjà subies une augmentation des droits de douanes de 25% de la part des USA. Celles de l’aluminium avaient également été relevées à 10%. Les nouvelles hausses de tarifs douaniers qui menacent des milliers de produits des pays de l’UE risquent de nuire aux relations géopolitiques et d’accélérer la tendance vers une guerre commerciale entre le Vieux Continent et les USA. En effet, l’aéronautique est le principal secteur stratégique de l’économie de l’UE, avec l’Amérique du nord comme plus grand client.

Rappelons également que l’OMC avait statué contre les USA en 2012. En effet, Genève a considéré que Washington avait illégalement versé des aides aux groupes aéronautiques américains. L’organisme a également affirmé au mois de mars, que les USA n’ont pas complètement cessé ces pratiques, notamment en continuant de les verser sous-forme de réductions fiscales. Ces subventions sont actuellement estimées à 325 millions USD.

Ainsi, la mise en application de la décision de l’OMC contre Airbus risque fort d’être unilatérale et de compromettre les relations entre Washington et l’UE. De plus, elle peut compromettre les négociations qui ont eu lieu depuis plusieurs mois entre les Etats-Unis et l’Union Européenne. Ces discussions ont pour objectif de mettre en place une entente commerciale multilatérale. Cet accord devrait être bientôt finalisé par Donald Trump et Jean-Claude Juncker, le représentant de Bruxelles.