Les 3 pièges à éviter lorsque vous vous lancez dans l’e-commerce

0
218

Aujourd’hui, le net n’est plus seulement utilisé pour les loisirs, vous pouvez désormais vous en servir pour lancer votre propre affaire. Toutefois, c’est un chemin parsemé d’embûches étant donné qu’on est amené à jongler entre les contraintes administratives et la concurrence rude et féroce. Dans cet article, nous allons voir les différents pièges quand on commence l’e-commerce.

Budget

Faire un mauvais budget

Même si certaines personnes peuvent créer un site e-commerce eux-mêmes, la plupart du temps, on a besoin des services de professionnels. Et l’erreur que les débutants font souvent est de penser qu’il s’agit de la seule dépense pour le projet.

Un business en ligne implique encore d’autres dépenses très importantes. On peut citer les coûts de publicité, le stock de départ, la rémunération du personnel ou encore l’organisation logistique.

Pour éviter de se retrouver avec de nombreux impayés, il est nécessaire d’établir un business plan. Et cela dès que vous avez l’idée de lancer votre affaire. De cette manière, vous pouvez prévoir toutes les dépenses nécessaires au lancement et au fonctionnement général de votre e-commerce.

Dans le cas où vous n’auriez pas assez de capital, vous pouvez aller sur le site pret911.com. Avec un business plan bien détaillé, vous n’aurez aucun mal à obtenir un prêt.

Référencement

Négliger le référencement

Quand on crée un site, il faut qu’il soit attirant et que la navigation soit facile. Une fois que cet objectif est atteint, de nombreux débutants pensent que leur site est visible par un bon nombre de prospects et qu’il n’y a qu’à attendre.

Mettre le site en ligne n’est pas suffisant pour obtenir une bonne visibilité. Pour atteindre ce but, il est indispensable de le référencer sur les moteurs de recherche. Cela signifie que l’on doit appliquer certaines techniques afin que le site apparaisse parmi les premiers résultats dans les recherches par rapport à des mots-clés spécifiques.

Pour cela, il faut créer du contenu de qualité. Mais il faut également le populariser en générant des liens externes qui redirigent vers le site en question.

e-commerce

Confondre le trafic et le chiffre d’affaires

Il faut que la distinction entre ces 2 termes soit très claire. Le chiffre d’affaires est le résultat obtenu grâce aux achats faits par les clients sur votre boutique en ligne.

Quant au trafic, il s’agit tout simplement du nombre de visiteurs sur votre site. Cette donnée est souvent surestimée par les nouveaux e-commerçants. En effet, les visiteurs d’un site ne sont pas forcément acheteurs. On ne peut donc pas dire que le site connaît un succès en se basant uniquement sur un trafic élevé.

Le chiffre d’affaires est une donnée très importante, mais insuffisante pour estimer le succès réel de sa boutique. En effet, les achats peuvent être effectués par un seul client. Dans ce cas, on obtient des bénéfices élevés, mais la popularité du site est mitigée.

Le taux de conversion est l’information la plus importante pour mesurer la notoriété du site. Il s’agit du rapport entre le nombre d’acheteurs sur le site par rapport au nombre de visiteurs total.

Si le trafic de votre site est faible, mais que le taux de conversion est important, vous êtes dans une bonne position puisque le chiffre d’affaires est élevé. En améliorant votre visibilité, vous pourrez augmenter votre trafic et encore améliorer votre croissance.