Partech lève 100 millions de dollars pour soutenir les start-ups qui soutiennent la nouvelle réalité post-coronavirus

0
224


Français le capital-risque l’entreprise Partech a levé un fonds de 100 millions de dollars fonds d’investir dans l’après-COVID19 tendances dans les domaines de la santé, du travail, du commerce, de la finance, de la mobilité et informatique.

Partech, qui a dans le passé a soutenu le lancement de données au Royaume-Uni, Privitar et Français entreprise fintech October, sera en éclaireur sur le EuropéenLes écosystèmes des États-Unis, des États-Unis et de l’Asie.

[Read: What’s venture capital and why does it matter for startups?]

« Alors que 3 milliards de personnes sont confinées à accueilLa numérisation est appelée à s’accélérer de façon spectaculaire dans tous les secteurs et le « télétravail » est en train de devenir une nouvelle forme de standardLe poste d’annonce se lit comme suit

« Cela redéfinit la façon dont personnes vivent, travaillent et consomment, tandis que entreprises doivent changer massivement en ligne et se réinventent. Startups Les derniers tours de table sont actuellement les mieux placés pour saisir les opportunités qui se présentent dans le nouveau monde « normal », alors que les titulaires ont à faire face à d’anciennes infrastructure et des plans de réduction massive des coûts », ajoute-t-elle.

Le nouveau véhicule d’investissementLe fonds Partech Entrepreneur III a déjà été déployé dans huit nouveaux investissements et deux autres sont sur le point de se terminer.

Des fonds sont collectés, mais le coronavirus affecte les marchés

La nouvelle d’aujourd’hui intervient après que plusieurs autres entreprises d’investissement bien connues ont annoncé la fermeture d’importantes fonds cibler les technologies européennes entreprises.

Index Venturesqui est sans doute l’une des plus importantes sociétés de capital-risque fondsa fermé un fonds d’investissement de 2 milliards de dollars il y a quelques semaines.

A communiqué de presse a déclaré à l’époque que 1,2 milliard de dollars serviraient à soutenir les cycles de croissance et que les 800 millions restants serviraient à soutenir les jeunes pousses.

En février, avant que la pandémie de coronavirus ne commence à perturber opérations commerciales en dehors de Chine Atomico a fermé un fonds de 820 millions de dollars pour soutenir des start-up technologiques européennes « axées sur la mission ».

[Read: Onfido’s CEO on how to play the fundraising game — stage by stage]

L’entreprise, fondée par Skype co-fondateur Niklas Zennstrom, visera la série A et au-delà.

Sur le papier, il semble que la technologie européenne entreprises sont bien servis par le capital-risque investisseurs et leur volonté de dépenser même dans le sillage de la pandémie de coronavirus mais récente études suggèrent le contraire.

Europe a vu des dépenses records en capital-risque dans la première trimestre de 2020, mais la pandémie de coronavirus devrait avoir un impact important sur les transactions dans l’écosystème. Les investisseurs peuvent se concentrer sur leur portefeuille existant au détriment du soutien aux nouvelles entreprises dont ils ne peuvent pas rencontrer les fondateurs en personne.

La pandémie menace également le flux de capitaux américains vers les technologies européennes entreprises comme investisseurs de l’autre côté de la Atlantique devenir plus insulaires et chercher à soutenir les entreprises.

Publié le 28 avril 2020 – 13:00 UTC