Les vendeurs Amazon britanniques paieront 2% de frais supplémentaires à partir de septembre

0
53

Dans une mesure peut-être peu surprenante, Amazon a annoncé que pour les vendeurs britanniques sur la plate-forme Amazon, ils augmenteraient de 2% les frais de parrainage, les frais de Fulfillment by Amazon (FBA), les frais de stockage FBA mensuels et les frais de Multichannel Fulfillment (MCF).

C’est en réponse à l’introduction par le gouvernement britannique d’une taxe sur les services numériques (DST) en avril 2020.

Amazon n’a pas tardé à souligner que depuis avril, ils couvraient les implications fiscales et que les augmentations de frais sur le marché Amazon entreraient en jeu à partir du 1er septembre.

Ils voulaient également donner aux vendeurs la tranquillité d’esprit qu’ils ne seraient pas facturés rétrospectivement pour la DST et que les frais n’augmenteraient qu’à partir du 1er septembre.

La principale critique de ce mouvement parmi les vendeurs et les consommateurs était cependant la nature dans laquelle la DST a été introduite en premier lieu.

Une déclaration du HMRC concernant l’introduction de la taxe de vente numérique comprenait:

Cela implique que le but de la DST était de s’assurer que les grandes entreprises multinationales paient une contribution fiscale pour soutenir les services publics.

La réalité de la situation est qu’Amazon l’a fait pendant seulement 4 mois avant de répercuter cette taxe sur ses clients et, finalement, les consommateurs, en tant que vendeurs, seront probablement contraints d’augmenter leurs prix également.

Que pensez-vous de ceci? Un déménagement commercial avisé d’Amazon, ou une autre façon dont les petits vendeurs et les consommateurs sont à nouveau taxés?