Facebook vient de faciliter la copie d’images sur Google Photos — voici comment

0
179


Aujourd’hui, Facebook a permis aux utilisateurs américains et canadiens de transférer facilement leurs images et vidéos sur Google Photos. L’outil a été introduit l’année dernière dans certaines régions du monde, mais c’est la première fois qu’il arrive aux États-Unis.

Le processus est assez simple. Sur le bureau, connectez-vous à votre compte Facebook et appuyez sur la flèche dans le coin supérieur droit pour accéder à vos paramètres. Ensuite, cliquez sur le menu « Vos informations Facebook » à gauche et sélectionnez « Transférer une copie de vos photos ou vidéos ».

De là, vous serez invité à sélectionner une destination pour vos photos – Google Photos est la seule option disponible pour le moment. Connectez-vous ensuite à votre compte Google, confirmez le transfert et vous pouvez y aller.

Le processus sur le mobile est très similaire : tapez sur le menu du hamburger, allez dans Paramètres, puis faites défiler vers le bas jusqu’à la section « Vos informations Facebook ». Cliquez sur « Transférer une copie de vos photos ou vidéos » et suivez les étapes ci-dessus.

Il n’y a actuellement aucun moyen de sélectionner exactement les photos qui seront transférées – c’est tout ou rien. Et pour être clair, les photos sont uniquement copiées sur votre compte Google Photos. Si vous souhaitez les supprimer de Facebook, vous devrez le faire manuellement. C’est un ajout bienvenu, même si vous souhaitez simplement disposer de vos photos au même endroit.

Cette fonction est ajoutée dans le cadre d’un accord conclu en 2018 entre Facebook, Microsoft, Google et Twitter pour faciliter le transfert de données entre les services. C’est bien de voir cela se concrétiser.

Via Engadget

Couverture de la Corona

Lisez notre couverture quotidienne sur la façon dont l’industrie technologique réagit au coronavirus et abonnez-vous à notre bulletin hebdomadaire Coronavirus in Context.

Pour des conseils et des astuces sur le travail à distance, consultez nos articles sur les quarts de croissance ici ou suivez-nous sur Twitter.