Déclaration du président et chef de la direction de l’ACCFM, Mark Gordon, concernant la prise de position de l’OCRCVM

0
192

TORONTO, 9 juin 2020 /CNW/ – Au début du mois de février, la MFDA a publié son analyse politique complète du cadre des OSR, Une proposition pour un OAR moderne : un rapport spécial sur l’autorégulation du secteur des valeurs mobilièresqui a tracé la voie vers un changement réel et durable dans l’intérêt public.

En lisant la prise de position de l’OCRCVM, il est clair que leur proposition est destinée à profiter uniquement au secteur, et non aux investisseurs ou au public. Les investisseurs canadiens méritent mieux. Canada mérite mieux.

Toute révision sérieuse de Le Canada Un cadre d’OAR véritablement axé sur l’intérêt public doit aborder la question de la confiance du public. Cela signifie qu’il faut aborder les problèmes de conflit d’intérêts qui existent entre les mandats des OAR et les intérêts des membres des OAR. Le rapport spécial de l’ACCFM aborde ces questions par le biais d’importants changements de gouvernance qui comprennent l’amplification du rôle des Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) – les organismes statutaires de réglementation des valeurs mobilières du pays – dans la gouvernance des OAR.

Le rapport spécial de la MFDA définit un cadre pour un nouvel OSR qui est construit à partir de la base pour permettre un OSR vraiment moderne avec une culture qui met l’intérêt public en premier lieu. Il peut être souple, agile et développé selon une approche échelonnée – de manière efficace et rentable. Avec un leadership et une vision, ce nouvel OAR – engagé en faveur de l’intérêt public – est tout à fait réalisable.

Ce n’est qu’en concevant un nouvel OAR net – qui réponde aux intérêts de toutes les parties prenantes de manière équitable et équilibrée – que nous pourrons créer un système qui apporte des avantages durables pour Canada. L’heure du vrai changement a sonné. Nous ne pouvons pas laisser passer cette occasion d’améliorer l’état de la réglementation dans Canada. L’ACCFM se réjouit de collaborer davantage avec l’ASC, l’OCRCVM et tous les intervenants en vue d’atteindre notre objectif collectif d’une solution durable qui soit bénéfique pour tous les Canadiens ».

L’ACCFM est l’organisme d’autoréglementation des courtiers canadiens en fonds communs de placement. Elle réglemente les activités, les normes de pratique et la conduite des affaires de ses membres et de leurs quelque 81 000 personnes autorisées, avec pour mandat de protéger les investisseurs et l’intérêt public. Pour plus d’informations sur les procédures de plainte et d’application de la MFDA, ainsi que des liens vers « Check an Advisor » et d’autres outils pour les investisseurs, visitez la page « For Investors » du site web de la MFDA.

SOURCE Mutual Fund Dealers Association of Canada

Cision Voir le contenu original : http://www.newswire.ca/en/releases/archive/June2020/09/c2757.html