Coronavirus : les risques du test PCR réalisé aux aéroports !

0
185

Depuis l’émergence du Coronavirus en janvier, plusieurs réglementations ont été mises en place afin que les gens soient plus consciencieux du danger de cette crise sanitaire. Par exemple, pour les personnes qui souhaitent voyager en avion, elles doivent obligatoirement passer un test appelé PCR. C’est quoi au juste, et quels sont ses risques ? Découvrez les réponses à travers cet article.

Le test PCR : Définition et utilité !


On a recours au test PCR afin de détecter la présence du virus Coronavirus, ou pas à un instant T. Ce test est concrètement un diagnostic nasopharyngé qui consiste à un introduire une sorte d’un écouvillon au niveau des deux narines. L’objectif de cette procédure est d’extraire un acide ribonucléique, et ensuite la transformation de ce dernier en ADN. Après l’analyse du prélèvement, les résultats sont obtenus après 4h, et c’est à ce moment que l’on peut savoir si le test PCR est négatif ou positif. 

Les tests PCR réalisés aux aéroports ne sont pas du tout pratiques 

Notez que 3 ou 4 jours avant votre voyage, vous devez penser à réaliser ce test en question. En cas de refus, l’embarquement est alors impossible. Dans le cas où vous arrivez d’une destination X, et que vous ne disposez pas d’une preuve d’un test PCR négatif, le test de dépistage sera réalisé à l’aéroport par des spécialistes de santé. Le véritable souci qui se pose ici, c’est qu’il faut attendre dans un premier temps pour avoir les résultats du dépistage, et cela peut prendre jusqu’à 48h (voir même 5jours en ce moment) . Deuxièmement, le passager est libéré après le test PCR, mais il doit laisser ses informations personnelles pour qu’il puisse recevoir les résultats. Pendant ce temps-là, la personne en question si elle porte le Coronavirus, elle peut facilement contaminer d’autres personnes de son entourage. Par conséquent, le risque de propagation du virus est élevé, et vu le nombre de voyageurs qui fréquentent les aéroports, le danger est plus qu’alarmant. 

 

S’il y a donc un constat à faire, c’est que le test PCR n’est pas réellement pratique dans le cadre d’un protocole sanitaire pour les voyageurs. Et c’est à ce moment que l’on peut s’interroger sur l’utilité du test PCR dans le cas des aéroports, et s’il ne faut pas plutôt changer de stratégie, et opter pour une autre solution qui limitera réellement la  propagation du Covid-19.

Il existe pourtant des alternatives prometteuses comme le test sérologique du laboratoire français Biosynex

 

Une affaire à suivre de plus près …