Comment j’ai abandonné et appris à aimer les tablettes

0
31


Ceci est adapté de Plugged In, le bulletin bihebdomadaire de TNW sur les équipements et les gadgets. Abonnez-vous ici (et à nos autres excellentes newsletters) ici.

Plugged In est de retour et vient à toi comme Cléopâtre – si Cléopâtre avait un problème limite avec l’achat de trop de merde. Quoi qu’il en soit, cette édition est entièrement consacrée aux tablettes. Woahh là, fermez la bouche et abattez ces gouttes. Lentement. C’est tout. Bien.

comment créer une société offshore?

Hormis une introduction un peu surmenée, je veux parler aujourd’hui des tablettes. Et changer d’avis.

La semaine dernière, je suis tombé amoureux.

Tirez une couverture, prenez une tasse de thé et laissez-moi tout vous dire. Je co-organisais une conférence virtuelle (vous pouvez consulter la gamme de TNW ici) et, au début, l’une des équipes a laissé tomber un iPad Pro dans mes mains pour l’utiliser tout au long de la journée. Et j’ai été époustouflé.

Mais faisons un petit voyage dans le passé. Malgré avoir joué avec beaucoup de tablettes au cours des dernières années, je n’ai pas passé beaucoup de temps avec eux récemment.

Mon dernier vrai badinage était de retour en 2012. J’avais un iPad de troisième génération, mais, malheureusement, notre relation a été brutalement interrompue. Vous l’avez deviné: quelqu’un l’a volé dans le casier au bout de mon lit dans un dortoir de 50 personnes à Rotterdam.

Vraiment, un conte aussi vieux que le temps.

(À part: j’espère que celui qui vous a emmené a eu – et a toujours – une relation longue et satisfaite avec vous, et vous montre une quantité considérable d’affection. J’espère également qu’ils tomberont dans un puits et ne seront jamais récupérés.)

Tablette iPad de 3e génération