Apple, bien armé pour la 5G et la course technologique

0
453

Les récentes difficultés d’Apple concernant le lancement de ses iPhones 5G sont bien résolues. En effet, un accord venant d’être signé avec Intel permet dorénavant à la firme de Cupertino de développer ses propres modems 5G.

Dans le même temps, elle peut également compter sur l’approvisionnement de Qualcomm en matière de puces 5G, grâce à une entente réalisée en parallèle. Ainsi, si Apple était en sérieuse difficulté face à ses concurrents, qui ont déjà dévoilé ou annoncé leurs prochains modèles 5G, elle sera capable de faire profiter de la connexion 5G à ses clients dès les prochains iPhones qui seront disponibles en 2020.

Les modems Intel 5G acquis par Apple pour 1 milliards USD

Pour être plus compétitive face à ses concurrents, Apple s’est doté de deux grands atouts. En effet, dans un premier temps, Qualcomm va lui permettre de rattraper son retard dans la course concernant les smartphones 5G. Son accord avec Intel sera ensuite idéal pour développer ses propres technologies, pour ne plus être totalement dépendant de fournisseurs tiers quant aux composants de ses produits.

Intel, Qualcomm et Apple : une histoire mouvementée

Un récent communiqué de presse officialise un accord réalisé entre Apple et le leader mondial de la fabrication de composants Intel. Ce dernier est surtout spécialisé dans les microprocesseurs, mémoires flash, processeurs graphiques et cartes mères. Au départ, il avait été choisi par Apple pour devenir son fournisseur en modem 5G, suite au conflit qui l’opposait à Qualcomm, son fournisseur initial.

Cependant, les difficultés pour Intel de lui livrer les composants durant l’été 2019 a contrecarré ses plans commerciaux. Ces derniers visent la fin de l’année pour la sortie des modèles iPhone 5G. Le problème était basé sur le fait que le fabricant de microprocesseurs ne pouvait lui fournir les composants commandés qu’à la fin de l’année également. Face à cela, Apple s’est vu obligé d’étudier les possibilités de renouer avec Qualcomm, quitte à proposer un compromis financier à ce dernier. Ayant eu vent des projets d’Apple, Intel a cessé son programme de développement de puce 5G.

Une part d’Intel fusionne avec Apple

L’abandon de la conception des modems 5G par Intel concerne toute une division d’ingénieurs qui se sont spécialisés pour Apple. Environ 2200 salariés capables de développer toute une gamme de technologie pour la firme à la pomme sont ainsi totalement disponibles. Cette situation a permis logiquement aux deux géants technologiques de mettre en place un accord stratégique.

Les termes de ce dernier vont premièrement permettre à Apple d’accueillir les 2200 ingénieurs qui ont été impliqués dans le développement des modems 5G pour iPhone. L’entente engage dans le même temps Intel à lui transmettre un certain nombre de brevets qui sont essentiels à l’exploitation et la commercialisation de ses technologies.

Au total, Apple va faire l’acquisition de plus de 17 000 brevets, qui désignent les propriétés intellectuelles d’Intel quant à certaines méthodes de développement et de conception. Entre autre, l’entreprise de Cupertino va bénéficier de brevets pour lui permettre d’utiliser légalement des protocoles et des normes qui régissent l’architecture cellulaire et le fonctionnement des modems 5G.

Par la même occasion, elle aura également à sa disposition les équipements spécialement conçus par Intel pour la fabrication de composants basés sur les technologies sans fil. En contrepartie de ces transferts humains, matériels et intellectuels, Apple déboursera 1 milliards USD à la solde d’Intel. Ce dernier s’est cependant engagé à ne plus développer de modems pour les smartphones, mais reste libre d’en concevoir pour d’autres types d’équipements.

Apple va concevoir ses propres puces 5G et bien plus

Grâce à l’acquisition de la division d’Intel spécialisée dans la conception de modems et de composants pour smartphones, Apple vient d’investir massivement pour subvenir à tous ses besoins technologiques futurs.

En effet, face à ses concurrents, comme LG, Samsung et Huawei, il était complètement désarmé pour se faire une place sur le marché de la 5G. D’autre part, il était également contraint de payer le prix fort pour des composants qu’il sous-traitait auprès de fournisseurs tiers.

Apple en voie d’autonomie technologique

Les ingénieurs d’Intel que l’équipe d’Apple va accueillir dans ses rangs tiendront une place stratégique pour ses futures stratégies de développement technologique et ses objectifs commerciaux. A noter que cette division d’ingénierie acquise par Apple a déjà travaillé dans la conception de technologies cellulaires pour la marque depuis un certain nombre d’années.

En effet, la firme de Cupertino sous-traite la fabrication de certains des composants essentiels de ses iPhones, comme les modems. Néanmoins, les processeurs de ces produits sont conçus au sein de l’entreprise, qui souhaite en faire de même pour tous les autres composants. Grâce cette équipe expérimentée, Apple est désormais capable de développer et de fabriquer elle-même l’intégralité des composants de ses iPhones.

Mais on se doute néanmoins que ces ingénieurs participeront à plus grande échelle dans le développement et la conception de nombreuses autres solutions technologiques de l’entreprise. Il est donc probable que cette dernière pourra mettre à la disposition de ses clients des normes de qualité plus élevé de ses produits. D’ici peu, la société à la pomme peut également profiter d’une bonne longueur d’avance sur ses concurrents.