Alibaba vise maintenant l’international : Aliexpress accueille des vendeurs européens

0
820

Actuellement, les ventes d’Alibaba sont particulièrement réservées aux vendeurs asiatiques. La plateforme permet de découvrir plus de 50 millions de produits chinois dont les bas prix font tout simplement raffoler les acheteurs.

Ce géant de l’e-commerce permet de commander depuis le monde entier et livre aussi bien en Europe, qu’aux USA. Plus de 600 000 commandes sont ainsi traités et expédiés depuis l’entrepôt chinois de Hangzhou où est implanté Aliexpress. Ce dernier est la filière d’Alibaba qui est dédié à la vente en ligne internationale.

Le géant chinois de l’e-commerce compte accroître ses chiffres d’affaires à l’étranger en développant cette filiale. En effet, pour l’instant cette part de revenu ne lui apporte que 5% de ses bénéfices annuels.

Alibaba, future place de marché internationale

La vente au détail en ligne est actuellement dominée par le géant américain Amazon et le marché est également disputé par de nombreux concurrents, comme Cdiscount, Wish, Joom, Leboncoin et Vova. Si Alibaba est le leader de l’e-commerce en Asie, avec plus de 40 milliards USD de chiffres d’affaires par an, ses activités internationales ne sont de l’ordre que de 5 % et sont pour l’instant très limitées.

Aliexpress : la stratégie internationale d’Alibaba

La volonté de Jack Ma à se lancer dans le développement de sa plateforme pour faire progresser ses ventes au niveau international se base sur sa filiale de Hangzhou, Aliexpress. Cette dernière est déjà chargée des expéditions des colis au niveau international, mais à un très faible volume, en comparaison des autres plateformes Taobao et T-Mall du géant.

Pour affiner la stratégie, le leader de la vente en ligne en Asie est en train de mettre en place les infrastructures nécessaires pour les expéditions et les livraisons européennes. En effet, Alibaba compte commencer son expansion en Europe en premier.

D’ailleurs, il y recense déjà plus de 150 millions de clients. La première initiative du géant est ainsi de permettre à des vendeurs européens de proposer leurs produits sur la plateforme.

La phase test de la vente en ligne internationale d’Alibaba en Europe

La stratégie d’Alibaba pour développer son commerce international a été lancée depuis le début de cette année. Cela a consisté notamment au déploiement d’une phase d’essai au niveau de quelques pays européens. Parmi les heureux élus, la plateforme a accueilli des vendeurs de la Russie, d’Italie, de Turquie et d’Espagne. Il est à préciser que la Russie a toujours été l’un des principaux marchés d’Aliexpress en Europe.

Après la phase de test, la plateforme proposera également son ouverture à d’autres pays de l’UE. En particulier, les vendeurs français pourront y profiter d’une bonne part de marché, puisque la plateforme y recense un minimum de 9 millions d’acheteurs. Elle a également réalisé des statistiques de ventes, qui permettent de prévoir une moyenne d’achat située entre 30$ et 40$ par panier français.

Bien entendu, les vendeurs européens peuvent y proposer des produits de toutes marques, aussi bien chinoises que locales. D’ailleurs, les responsables de la plateforme Aliexpress ont déclaré qu’ils comptaient énormément sur la participation des PME de l’Hexagone pour étoffer les catalogues. Cela inclut bien sûr les produits de tous les pays européens comme l’Allemagne et le Royaume-Uni. L’ouverture de la plateforme aux e-commerçants français est prévue pour la fin de l’année.

Alibaba se met face à Amazon

Dans le conflit qui oppose les USA à la Chine, Alibaba est résolu à prendre des parts sur les marchés internationaux du géant de la vente en ligne américaine. Néanmoins, vu les avancées technologiques développées et mises en œuvres par cette dernière au cours des dernières années, le géant chinois va devoir faire d’énormes efforts et privilégier les partenariats locaux pour pouvoir offrir des services équivalents.

L’Europe, des parts de marché à prendre pour Aliexpress

Malgré les nombreux concurrents qui sont présents dans le secteur de la vente en ligne européenne, Alibaba espère prendre des parts de marché dans tous les pays. Sa stratégie lui permettrait entre autre de récupérer 7% à 8% des volumes de l’e-commerce de détail en France.

D’autre part, il lui serait facile de persuader les vendeurs européens, grâce à sa facilité d’utilisation et son accès gratuit. En effet, Alibaba n’impose pas de droit d’inscription, ni d’abonnement aux vendeurs. De plus, sa commission à la vente est également l’une des moins chères, soit 5% à 8% des achats. Ce dernier détail sera certainement l’un des facteurs de décision principaux qui vont contribuer à l’essor de la plateforme au niveau européen et international.

Parmi les avantages proposés par la plateforme, cette dernière permet aussi aux vendeurs de disposer d’une véritable boutique en ligne pour leurs permettre de mieux mettre en œuvre leurs propres stratégies de vente. Les utilisateurs y ont ainsi l’opportunité de promouvoir leurs marques et cela est idéal pour les PME européennes.

Pour les aider à améliorer leurs ventes, Alibaba propose aussi des services d’optimisation SEO et marketing. Néanmoins, l’une des grandes forces d’Amazon est sa capacité de livraison rapide et c’est précisément la raison pour laquelle Alibaba a développé des partenariats locaux, comme la Poste.

Le géant chinois a également mis au point un système de livraison par points relais grâce à une collaboration avec Relais Colis. D’ailleurs, la plateforme permet actuellement de bénéficier d’une livraison allant de 10 à 14 jours pour des produits importés depuis la Chine. Pour des produits disponibles en local, la livraison n’excède par contre pas les 7 jours, grâce aux transporteurs partenaires d’Alibaba.